aux personnels soignants des hôpitaux publics

Une mention spéciale pour les services d'urgences:

Brancardiers, aide-soignants, infirmières, médecins ...

je n'oublie pas non plus les autres services spécialisés

 

Tous travaillent avec dévouement dans des conditions souvent difficiles

Hier, je l'ai vécu aux Urgences de l'hôpital de Poissy en tant qu'accompagnatrice

12 heures de présence,

6 h dans un box assise sur un tabouret digne d'une cellule d'un commissiarat, 5 h debout dans le couloir à attendre les résultats des examens, 1 h de déambulation dans les couloirs et d'accompagnements vers les salles d'examens

J'ai pu en observer des choses :

Le ballet des brancards du box d'examen au couloir,

çà ne chôme pas, dès que le malade a été examiné hop le box est libéré pour le suivant

L'alignement des malades sur leur brancard dans le couloir au moins une dizaine, leurs accompagnateurs debout à côté

Un couloir plein de courants d'air, les gens oubliant régulièrement de fermer les portes extérieures après leur passage ...

L'absence de couvertures pour réchauffer les malades sur leur brancard (il paraît qu'elles disparaîssaient régulièrement, no comment !)

 L'impatience de certains accompagnants, j'ai même joué le rôle de psychologue auprès d'une dame qui ne comprenait pas que les infirmières lui refusent l'accès au box pendant qu'elles prodiguaient des soins à son mari....)

L'impossibilité de se restaurer, je ne demandais pas grand chose, un tout petit sandwich,mais le coin buffet a été supprimé il y a quelques années, il n'y a que des distributeurs de sucreries et de boissons (un comble alors que l'on parle de lutte contre l'obésité, l'hôpital ne joue pas son rôle de prévention ...)

....................

Au bout de ces 12 heures, nous sommes repartis, un diagnostic avait pu être posé et c'est celà l'essentiel

Ne vaut-il pas mieux un personnel attentif et des soins performants dans des conditions minables que l'inverse ?

Mais tout de même cette misère matérielle pose question ....

Merci à tous ces professionnels qui continuent à croire en leur mission de soigner